Panamecity

Panamecity

Expositions


Paname décalé : Paris Face cachée.

 

FACECACHEE.jpg

 

Pour bien commencer 2014, commençons la autrement. Ainsi, du 31 Janvier au 2 Février, 90 lieux insolites vont être ouverts au public.

Sorte de journée du patrimoine underground, le Paris Face cachée (PFC) permet aux Parisiens de participer à des visites insolites (partie de chasse ds le III) ou extrêmes (usine haute tension en très proche banlieue). Et ceci pendant trois jours.

Organisé par la Ville de Paris l'édition 2013 avait vu ses 15 000 places partir de suite. Cette année, il vous faut vous rendre sur le site et réserver en deux temps : le 10 et le 22 Janvier. l'adresse est la suivante :  //parisfacecachee.fr

Les visites programmées sont intitulées ainsi : pénétrer l'interdit (hummmm...) expérimenter l'inédit (eh eh ....)et découvrir l'insolite.

 

Le mystère et le jeu se mélangent et devraient bien lancer 2014 à Paname.

Alors, tous à vos manettes et inscrivez vous! Vous pourrez nous raconter vos experiences PFC...

 


10/01/2014
0 Poster un commentaire

Mercato des expos de la rentrée.

donatello.png

 

Beaucoup de choses pour la rentrée. Rentrée, Renaissance à Paris. Avec au Louvre, les Printemps de la Renaissance et Donatello. Superbe expo attendue depuis un moment. A partir du 26 Septembre. Et le rêve durant cette période avec Bosch, Durer ou Veronese au musée du Luxembourg. Période à découvrir et à comprendre. D'une modernité insoupçonnée.

 

pompidou.png

 

Pompidou et son Centre prolongent leur éclairage surréaliste avec une expo sur le Surréalisme et l'Objet, vaste gloubiboulga d'oeuvres de Masson, Miro, Bellmer, Dali.... Bof.... A partir du 30 octobre. Mouais...

Et sur cette période à noter l'expo au Jeu de Paume d'Erwin Blumenfeld.

 

Plus intéressante, et surtout un peu moins académique, l'expo sur Pierre Huyghe dés le 25 Septembre.

 

Le cubisme, par contre, tiendra expo au Grand Palais avec Georges Braque à partir du 18 Septembre.

 

 

Orsay soutient le mariage pour tous avec un titre d'expo fortement connoté Masculin/Masculin. Expo sur le corps et la beauté du corps masculin. A partir du 24 Septembre.

 

poliakoff.png

 

Pendant ce temps, le Musée d'Art Moderne (Palais de Tokyo) nous endormira avec une expo sur Serge Poliakoff et sa peinture ennuyeuse à mourir. Même mon salon en a marre... Ben oui, il faut bien le dire.

 

Enfin, le Mexique arrive finalement à L'Orangerie avec Kahlo et Rivera, l'Art en fusion. Faut aimer... A partir du 9 Octobre.

 

 

Voila pour cette rentrée muséale. Rien de bien original mais une effervescence réelle et notable.

 

Bises

 

 


05/09/2013
0 Poster un commentaire

Keith Haring doublement Parisien. Mais plus de Tokyo que du 19ème...

Paris reçoit. Et en double. Il y a deux expos Haring à Paname. Une, la plus importante et la pluscomplète au palais de Tokyo (13 avenue Pdt Wilson, 16ème) et l'autre au 104 (5 rue Curial, 19ème).

 

 

 

 

Vous y verrez dans les deux cas les toiles et graffitis de cet artiste engagé et joueur. C'est un grand bonheur que de pouvoir se plonger dans l'évolution de ce peintre des années 80 et de retrouver avec lui cette période fluo et créative qui a très vite compris que la fête devait se terminer. Le SIDA, l'ultralibéralisme, la réaction toujours présente ont stoppé net cet ascenscion artistique.

Keith Haring était donc parfaitement à l'image de son temps et, mieux, il le faisait comme le montre bien l'expo du Palais de Tokyo. Il a dessiné les peurs à venir et le virus montant. Il a dessiné partout ces mêmes peurs et ce même virus. Il a dessiné partout tout de son époque.

Et c'est peut-être pourquoi la petite expo du 104 nous laisse sur notre faim. Il est difficile de vouloir commémorer un artiste pareil sans l'exposer dans sa plénitude. Ou alors, il eut fallu prendre un angle particulier, précis de l'oeuvre de Haring. Il eut fallu être extrêmement pertinent.

 

 

 

 

Il y a du monde au palais de Tokyo comme au 104. Mais quitte à faire la queue, allez au palais de Tokyo. il y a un ensemble, une oeuvre et une vie. Et ce pour un prix quasi identique. Au 104 vous verrez 10 oeuvres max et du monde partout. Désolé... 

 

Les petites expos sont toujours touchantes. De volonté et de débrouillardise. Mais elles connaissent malheureusement des limites qui gachent notre tendresse acquise.

 

Les visiteurs doivent au moins être prévenus avant de débourser et de faire la queue.

 

Bises.


13/05/2013
0 Poster un commentaire

Le romantisme noir à Paris Musée d'Orsay, une actualité troublante...

Il ya des expositions plus ou moins "bankable". Il est sûr que le kitch académique de Dali attire les foules. On ne peut s'en plaindre. 900 000 personnes qui consomment du musée comme d'un bien anodin, finalement c'est très bien. Ca démocratise, ça désacralise la culture et ça fait vivre une ville. Paname a bien compris cela.

Mais il y a aussi des paris moins juteux et plus risqués. Des paris pour Paris. L'exposition "L'ange du bizarre" au Musée d'Orsay (62 rue de Lille, Paris 7ème) en est un. Fractionnée en trois parties, elle offre une lecture assez complete de la peinture mentale et angoissée de certains artistes du XIX siecle et du début XX. Soulignant que ces explorations des abîmes étaient contemporaines de la naissance du monde moderne, "L'ange du bizarre" offre une palette de peintres peu souvent exposés en France (Degouve de Nuncques, Levy-Dhurmer, Friedrich, Fussli,...) dont les toiles restent extrêmement d'actualité. Le monde représenté est inquiètant  mais pas effrayant. Il échappe à tout controle et souléve les angoisses du monde à venir.  

 

 

 

Il y a une extrême contemporanité dans l'expo.

 

Comment ne pas se retrouver dans les confessions angoissés d'un Von Stuck, dans les appels au calme d'un Friedrich, dans les peurs devant l'hyper rationnalité de la révolution Française de Goya, dans les obscurs désirs sexuels de Fussli ? En parlant de nos rêves, ces peintures parlent de nous et de notre intemporalité. De notre attirance pour le noir que la modernité et ses dégueulis mécaniques n'ont su soigner.

 

 

 

L'exposition d'Orsay se tient jusqu'au 9 Juin. Allez y. Elle est passionnante, très bien faite et surtout vous fera voir des toiles symbolistes et romantiques que vous ne reverrez pas de sitôt en France.

 

 

 

 

Et comme écrivait Victor HUGO "L'homme qui ne médite pas vit dans l'aveuglement. L'homme qui médite vit dans l'obscurité. Nous n'avons que le choix du noir".

 

 

Noirs baisers.


11/04/2013
0 Poster un commentaire

La mode sous cloche, Paris sous vide? Palais Royal Paris Ier.

 

 

 

Si vous passez dans le quartier, vous verrez l'exposition des Designers Institut Français de la Mode sur la place du Palais Royal ( Paris Ier), dans le cadre du salon professionnel Made in France (mercredi et jeudi 10 et 11 avril 2013). La mode sous cloche. Les créations contemporaines sous plastique. Paris sous vide? Pas sur... Il ne faudrait pas y voir une analogie...

 

 

Bises


10/04/2013
1 Poster un commentaire


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser